Molluscum contagiosum chez les enfants, les adultes: à quoi il ressemble, comment il se transmet, traitement, causes, enlever ou non

Le molluscum contagiosum est l'une des maladies cutanées répandues, mais pas encore étudiées de manière approfondie. Il s'agit d'une lésion cutanée virale qui survient souvent chez les enfants (en particulier de 1 à 5 ans), moins souvent chez les adolescents et les adultes, et qui est souvent ignorée injustement, considérant qu'il s'agit de boutons, verrues ou "allergies" banals. Pendant ce temps, cette infection est suffisamment contagieuse pour les personnes sensibles..

La maladie tire son nom de «mollusque» car sous un fort grossissement au microscope, les particules des tissus affectés par le virus ressemblent extérieurement à des coquilles de mollusques et d'escargots. Contagieux - parce que c'est une maladie virale infectieuse (contagieuse) qui affecte la peau. Il n'est pas dangereux pour la vie et la santé dans la plupart des cas, mais il peut apporter au patient un inconfort esthétique, physique ou certaines restrictions dans la vie habituelle..

La cause de la maladie

L'agent causal est le molluscum contagious virus VKM (en anglais MCV) de la famille des Poxviridae, également appelé Molluscum Poxviridae. Le virus affecte plus activement et plus souvent les enfants en raison de l'immunité non formée et des caractéristiques structurelles de la peau, mais il peut très bien s'installer sur la peau des adultes. Au total, il existe aujourd'hui 4 types de virus, et tous ces virus provoquent des lésions cutanées avec des éléments typiques:

  • 1-2 types - plus fréquents chez les adultes ou les adolescents à un âge sexuellement actif, ils sont principalement transmis par des rapports sexuels non protégés.
  • 3-4 types de virus sont plus typiques chez les enfants et se transmettent principalement par les contacts familiaux.

Environ 80% de tous les patients atteints de cette infection sont des enfants, de plus:

  • les enfants de moins d'un an ne contractent pas cette infection en raison de mécanismes immunitaires innés,
  • d'un an à 4-5 ans - les cas sont le plus souvent enregistrés
  • entre 5 et 14 ans - l'infection est moins fréquente
  • à partir de 15 ans et chez l'adulte, les formes génitales de molluscum contagiosum sont plus fréquentes.

Le virus appartient à des virus contenant de l'ADN, par conséquent, il est difficile de former une immunité et peut être conservé dans le corps d'enfants ou d'adultes pendant une longue période sans se rendre dans une clinique. Le virus peut devenir actif et commencer à se développer rapidement lorsque l'immunité est affaiblie ou en présence de facteurs provoquants:

  • maladie grave
  • immunodéficiences, VIH
  • pathologie oncologique
  • traitement à long terme avec des médicaments hormonaux
  • lésions cutanées
  • tatouage
  • perturbations ou changements hormonaux (grossesse, etc.)

Il n'est pas rare que le molluscum contagiosum soit confondu ou combiné avec une autre maladie de la peau - le papillomavirus humain, qui produit également des néoplasmes sur la peau comme des verrues et des excroissances. Les particularités du mollusque sont le type homogène d'éruptions cutanées et l'absence de formations dans la zone des paumes et des pieds des enfants et des adultes.

Comment pouvez-vous être infecté?

Le virus et ses propriétés sont toujours à l'étude, on ne sait donc pas avec certitude combien de temps le virus lui-même peut être contagieux et combien de temps l'éruption sera dangereuse pour les autres, par conséquent, on pense aujourd'hui que la présence d'une éruption cutanée rend a priori un enfant ou un adulte infectieux et dangereux pour les autres..

Il n'y a toujours pas de consensus parmi les scientifiques nationaux et occidentaux sur ce virus, sauf qu'il se transmet par contact et par la vie quotidienne, c'est-à-dire de personne à personne à travers des contacts directs et indirects. C'est ce qui souligne une fois de plus l'importance d'avoir des accessoires personnels - serviettes, linge de maison et produits d'hygiène.

Le molluscum contagiosum est une maladie typique de l'homme, les animaux ne peuvent ni être malades ni le transmettre à l'homme, par conséquent:

  • vous pouvez être infecté soit directement par contact avec la peau d'une personne malade
  • ou de ses effets personnels et objets qu'il a touchés et sur lesquels des particules virales sont restées
  • augmentation de l'infection de la population avec elle dans une zone climatique chaude avec un climat humide
  • dans les zones à forte densité de population, mauvaise médecine et conditions insalubres (conditions étroites et fréquentes de contact entre enfants et adultes, ainsi que non-respect des règles d'hygiène de base)

En moyenne, le virus "reste" dans la peau de 2 à 8 semaines, ce qui peut être considéré comme une sorte de période d'incubation du molluscum contagiosum.

Ce qui augmente le risque d'infection?

  • Lésions cutanées - une infection survient si le virus pénètre dans des lésions cutanées mineures et même microscopiques (desquamation, peau sèche, écorchures, égratignures).
  • Baignade - la macération de la peau (gonflement) lors de la baignade dans les étangs et les piscines contribue particulièrement à cela.
  • Non-respect de l'hygiène personnelle et de l'utilisation des produits d'hygiène personnelle de quelqu'un d'autre (serviette, gant de toilette...)
  • Athlètes - les athlètes impliqués dans la natation, la lutte ou la gymnastique souffrent souvent de crustacés, les contacts avec les virus sont plus fréquents (proches, ou à travers l'eau et les objets).

De nombreuses personnes entrent en contact avec le virus sans en être atteintes, car elles sont immunisées, puis le virus n'envahit pas la peau et l'éruption cutanée ne se produit pas. S'il n'y a pas d'immunité contre le virus, alors que la protection immunobiologique locale de la peau est réduite, les virus pénètrent dans l'épaisseur de la peau et commencent à s'y multiplier, se préparant à donner lieu à des éruptions cutanées au bout d'un moment..

D'où vient le mollusque chez les enfants??

L'infection par molluscum contagiosum chez les enfants se produit par contact avec des enfants ou des adultes malades, ou par les choses de ces patients, des objets communs. Donc, vous pouvez tomber malade:

  • au contact d'un enfant qui a des crustacés sur la peau (groupe de maternelle, moins souvent en camp, école)
  • en dormant sur la literie d'une personne infectée
  • en jouant avec les jouets des personnes infectées
  • lors de l'utilisation d'une serviette partagée, d'un gant de toilette
  • lorsque vous nagez dans des piscines ou des plans d'eau ouverts où nagent des enfants malades
  • en jouant dans le bac à sable où jouaient des enfants malades

En présence d'éruptions virales, les enfants les peignent ou les grattent, répandant le mollusque autour de leur corps et infectant les objets environnants, qu'ils saisissent avec leurs mains. Les virus sont relativement persistants et peuvent être stockés sur des objets pendant un certain temps.

Pour les femmes et les hommes adultes, ces moyens sont moins pertinents, leur principal moyen de «ramasser» un mollusque sera les rapports sexuels. Et la localisation des éruptions cutanées sera en conséquence, dans les zones intimes.

Comment se manifeste le molluscum extérieurement contagieux?

Le seul signe évident d'infection est l'apparition de néoplasmes sur la peau:

  • L'éruption cutanée se développe progressivement, avec de petites taches subtiles sur la peau de la taille d'une tête d'épingle.
  • Cette tache ne dépasse généralement pas beaucoup la peau et est de couleur chair..
  • Lentement, absolument asymptomatique et indolore, cette formation sur la peau se développe, se transformant en une croissance plus ou moins grande, une "verrue" ou un "bouton" de la taille de quelques millimètres à la taille d'un pois.
  • La peau au-dessus de cette formation est comme étirée, dans la partie supérieure de ce mollusque il y a souvent un "nombril", une impression en forme de fossette.
  • Les éruptions cutanées, complètement mûres et développées, ont l'apparence de petites bosses rondes ou de boules de rose, beige ou blanc, les couleurs laiteuses peuvent parfois briller, comme si des perles sous la peau, brillent ou brillent.
  • À l'intérieur de ces formations, il y a une substance spéciale, similaire au pus ou au fromage cottage, qui contient des cellules épithéliales mourantes mélangées à des virus et des lymphocytes.
  • Les mollusques peuvent croître un par un, ou ils peuvent former des groupes, des rangées ou même de vastes champs.

Ils peuvent être localisés n'importe où, sauf pour les pieds et les paumes, dans ces parties du corps, il n'y a jamais de formations, et c'est leur principale différence par rapport au virus du papillome humain..

Chez les enfants, molluscum contagiosum survient le plus souvent

  • sur les jambes et les bras
  • dans les aisselles
  • sur la poitrine
  • sur le ventre
  • sur le visage
  • dans l'aine et les organes génitaux

Chez les adolescents en période sexuellement active et les adultes, les localisations sont typiques

  • sur les organes génitaux (externes)
  • sur l'intérieur des cuisses
  • dans l'entrejambe
  • près des yeux et de la bouche.

En moyenne, il passe de une à deux à 20 formations qui ne provoquent aucune gêne ni inconfort. Chez les enfants, la localisation des mollusques peut parfois être accompagnée de démangeaisons de la peau, et les enfants les peignent et les déchirent, propageant des virus. Dans de rares cas, lorsqu'ils sont blessés ou égratignés, les zones des mollusques peuvent devenir rouges et gonfler, enflammées avec l'ajout d'une infection secondaire et d'une suppuration. Ensuite, un traitement actif spécial des complications est nécessaire..

Comment faire un diagnostic?

Il existe deux méthodes pour poser un diagnostic: correct, mais difficile, et incorrect, mais souvent applicable..

  • L'utilisation d'Internet et de photographies avec autodiagnostic et le même traitement est mal, mais malheureusement maintenant populaire et applicable. C'est la mauvaise approche, car d'autres maladies (variole, syphilis, tuberculose cutanée, etc.) peuvent être cachées sous le masque d'un mollusque. Par conséquent, cette méthode, en particulier chez les enfants, ne doit pas être utilisée..
  • La méthode correcte, mais nécessitant une visite chez un dermatologue, est la méthode de diagnostic en clinique. Habituellement, les médecins expérimentés utilisent une image visuelle pour déterminer le diagnostic, mais souvent un grattage de la peau ou une biopsie des nodules est effectuée pour clarifier. Une microscopie de ce fragment est effectuée et des "coquilles" typiques du mollusque sont trouvées, ne laissant aucun doute sur le diagnostic. La recherche médicale est particulièrement importante en cas de diagnostic différentiel ou de présence de plusieurs types d'éruptions cutanées à la fois.

Traiter ou ne pas traiter?

Si en ce qui concerne la clinique et le diagnostic, les avis des spécialistes sont relativement communs, alors en matière de traitement, les avis des collègues sont souvent divisés en opinions diamétralement opposées:

Aucun traitement requis

Un groupe de médecins estime que la présence de molluscum contagiosum ne nécessite aucun traitement. Le processus est indolore et n'apporte pas de problèmes, sauf pour les cosmétiques, et l'auto-guérison se produira certainement dans plusieurs mois, dans des cas extrêmes - jusqu'à une période de quatre ans. Souvent, chez les personnes à forte immunité - adolescents et adultes, le mollusque n'apparaît pas du tout ou passe relativement rapidement - en deux à trois mois.

Mais il est également connu avec certitude que de nouveaux peuvent se former sur le site des formations en voie de disparition, et le cycle de développement du molluscum contagiosum peut durer jusqu'à 18 mois ou plus, le délai est appelé une période de quatre ans. Après cela, l'immunité au virus se forme et il quitte finalement le corps de son propriétaire..

Traitement requis

Mais en ce qui concerne les enfants, tout n'est pas si simple, compte tenu de la contagiosité des éruptions cutanées et du comportement des enfants. Par conséquent, les spécialistes du camp opposé proposent un traitement actif de tous les patients infectés par le virus et ayant des éruptions cutanées..

Méthodes de traitement, élimination du molluscum contagieux

Aujourd'hui, il n'existe pas de méthodes absolument efficaces et radicales pour guérir le virus. Toutes les méthodes ne suppriment que les excroissances cutanées du molluscum contagiosum, à la suite de la multiplication du virus, pratiquement sans affecter le virus lui-même. Les procédures de retrait sont désagréables et même douloureuses, en particulier pour les jeunes bébés et doivent être effectuées avec beaucoup de soin et de délicatesse. Les méthodes de traitement comprennent:

  • Curetage (grattage, pressage) avec une cuillère Volkmann, écrasement avec une pince à épiler ou élimination des "perles" avec un scalpel
  • Congélation - cryothérapie (voir élimination des verrues avec de l'azote liquide)
  • Laser - voir l'élimination des verrues au laser
  • Élimination chimique avec des pommades ou des liquides (acide salicylique, peroxyde de benzoyle, cantharidine, trétinoïne)
  • Iode - traitement à long terme des éléments avec de la teinture d'iode 5%
  • La cimétidine est un bloqueur des récepteurs spéciaux de l'histamine, il existe des preuves d'une amélioration de la situation avec des éruptions cutanées lors de l'utilisation de ce médicament.

Ces méthodes sont difficiles à utiliser chez les enfants, sont douloureuses et peuvent provoquer des brûlures cutanées, des cicatrices ou une pigmentation. Par conséquent, ils sont utilisés strictement selon les indications et très soigneusement..

Souvent, la méthode de traitement et sa durée dépendent de l'emplacement des excroissances et de leur nombre. Ils ne sont généralement retirés qu'en cas d'inconfort ou en cas de démangeaisons ou de douleurs. Le traitement sera particulièrement efficace au stade initial de l'apparition du mollusque, si seuls quelques éléments de l'éruption cutanée se forment sur la peau..

Que ne pas faire s'il est présent sur la peau?

  • auto-pressage des mollusques avec les mains, les ongles ou une pince à épiler - cela ne peut que propager l'infection dans tout le corps
  • brûler des palourdes avec de la chélidoine ou de l'ail - cela peut entraîner des pertes de palourdes et des blessures, des lésions cutanées
  • peigner, dévisser les mollusques

Toutes les manipulations avec l'éruption doivent être effectuées exclusivement par un médecin, il sélectionnera le traitement et les méthodes les plus efficaces pour sa mise en œuvre.

Quelles précautions suivre?

Sur la base de la connaissance du fait que le molluscum contagiosum est une maladie contagieuse, et il peut exister pendant une longue période dans l'eau des piscines, la poussière des locaux et se transmet d'une personne à une autre, et se propage du foyer principal à d'autres parties du corps, en cas d'infection, des mesures spéciales doivent être prises précautions.

Apprenez aux enfants et ne le faites pas vous-même:

  • ne touchez plus les excroissances, ne frottez pas et ne peignez pas les excroissances
  • se laver soigneusement les mains avec de l'eau et du savon en cas de contact avec des éléments
  • désinfecter les zones cutanées touchées avec des solutions antiseptiques conventionnelles
  • lors de la participation à des événements utilisant un équipement commun, en contact avec des personnes, vous pouvez cacher l'éruption cutanée sous des vêtements épais ou la recouvrir de bandages ou de pansements imperméables. Ces pansements doivent être changés quotidiennement.
  • les adultes ne doivent pas raser les zones de croissance
  • il est important d'hydrater la peau sèche sans la blesser.

Si ces règles et précautions simples sont respectées, les enfants atteints de molluscum contagiosum peuvent très bien fréquenter des structures d'accueil (maternelle ou école). Les recommandations pour l'isolement complet des enfants jusqu'au moment de la guérison complète du mollusque sont irréalistes et peu pratiques, le traitement est long et l'enfant ne peut pas être isolé des autres pendant si longtemps. Avec une bonne hygiène et une bonne prévention, les enfants peuvent jouer avec d'autres enfants et participer à des activités.

Peut-il y avoir des complications?

Le développement de molluscum contagiosum au cours de l'évolution normale ne conduit à la formation d'aucun problème au fil du temps, et souvent les éléments peuvent progressivement se détacher de la peau sans laisser de traces dessus. Cela peut arriver même s'il n'est pas traité pendant environ trois à quatre ans.

  • Des cicatrices sur la peau peuvent apparaître avec certaines thérapies
  • Parfois, une réactivation de l'infection peut se produire, puis une grande partie de la peau est affectée.
  • En présence d'un affaiblissement fortement prononcé de l'immunité, le développement du molluscum contagiosum peut prendre une forme généralisée et prononcée.

Lorsque les éléments apparaissent en abondance sur le visage et le corps, ou deviennent volumineux, ils peuvent changer de l'extérieur - le traitement est difficile. Dans de tels cas, une thérapie active avec des médicaments est indiquée, à la fois une exposition locale et pour stimuler l'immunité systémique..

Est-il possible d'éviter l'infection?

Bien sûr, vous pouvez fermer votre maison et mettre votre enfant à côté de vous, évitant ainsi le contact avec le monde extérieur et le risque de contracter tous les types d'infections, mais c'est irréaliste et faux. Les enfants doivent mener une vie active, tout en respectant les règles d'hygiène de base.

Il est important de se rappeler qu'il est tout à fait possible pour la primo-infection et la réinfection par molluscum contagiosum par contact avec des personnes infectées. Les infections répétées sont extrêmement rares, car on pense que l'immunité au mollusque se développe progressivement. Mais pour prévenir activement l'infection, il convient de suivre des règles simples:

  • lavez-vous soigneusement les mains avec de l'eau et du savon après avoir visité des lieux publics et joué à l'extérieur, dans le sable
  • après avoir visité la piscine, prenez une douche complète avec du savon
  • n'utilisez que votre propre serviette, vos vêtements et vos effets personnels, ne les partagez pas avec d'autres personnes
  • ne touchez aucun élément de la peau d'autres personnes, ne touchez pas les choses de ces personnes
  • prendre soin de la peau en la nettoyant régulièrement, en l'hydratant et en traitant immédiatement toutes les plaies cutanées avec des désinfectants.

Comment le molluscum contagiosum peut-il être transmis

Une éruption cutanée sur le visage et le corps est le plus souvent considérée comme un défaut esthétique. Dans le cas du molluscum contagiosum, cela est presque justifié, car la maladie n'affecte que la peau. Mais, en ignorant cette maladie, vous pouvez en infecter vos proches ou transférer l'infection à d'autres parties du corps. Par conséquent, tout le monde doit savoir comment se transmet le molluscum contagiosum et si l'infection par cette maladie répandue dans le monde entier peut être évitée..

La maladie a reçu le nom de «molluscum contagiosum» en raison de la similitude des nodules de l'éruption cutanée, examinés au microscope, avec la coquille d'un mollusque. Ces nodules mesurent 1 à 5 mm et sont rose clair ou de couleur chair. Habituellement, 5 à 20 éléments peuvent être vus, mais dans les stades plus sévères, il peut y en avoir plus. En appuyant sur ces formations, la douleur ne survient pas, mais une masse de fromage blanc est libérée.

Voies de transmission

Le molluscum contagieux, comme cette maladie est également appelée, se transmet facilement par des articles d'hygiène personnelle ou par contact physique avec son porteur, et son agent causal est le virus molluscum contagiosum. Malgré le fait qu'il ne soit pas dangereux, il est très tenace et, en l'absence de traitement, peut vivre dans le corps pendant plusieurs années..

Qui est à risque

Le virus ne peut être transmis qu'entre personnes. Les animaux ne souffrent pas de cette maladie et ne peuvent la tolérer. Selon les statistiques, dans quatre cas sur cinq, les enfants sont infectés. Les enfants âgés de un à cinq ans sont particulièrement sensibles à la maladie. Leur éruption cutanée peut apparaître à différents endroits - sur le visage, les bras et les jambes, dans les aisselles et les organes génitaux, sur l'abdomen ou la poitrine. Cette maladie ne survient pas chez les nourrissons en raison de l'immunité innée..

En outre, molluscum contagiosum affecte souvent les enfants de plus de 15 ans et les adultes. Dans ce cas, l'éruption cutanée se produit généralement sur les organes génitaux. Les personnes atteintes de dermatite atopique et d'eczéma, d'immunodéficience et d'autres maladies sont également à risque..

Ce qui contribue à l'infection

Contribue à l'infection et à l'activation du virus, affaiblissant les défenses de l'organisme. En outre, la maladie se développe en présence des facteurs suivants:

  • déséquilibre hormonal dans le corps;
  • changements hormonaux (par exemple, pendant la grossesse ou pendant la puberté);
  • si une personne a une maladie grave, et en particulier si elle est porteuse du VIH;
  • avec des blessures cutanées;
  • avec des pathologies oncologiques;
  • à la suite d'un traitement à long terme avec des médicaments hormonaux.

La probabilité de contracter le molluscum contagiosum est particulièrement élevée pour les personnes vivant dans un climat chaud et humide, ainsi que dans les zones où la densité de population est élevée, la médecine n'est pas développée et les normes d'hygiène de base ne sont pas respectées.

Comment les adultes sont infectés

Cette dermatose n'est toujours pas entièrement comprise, on ne peut donc pas dire depuis combien de temps le virus est contagieux. À cet égard, toute personne présentant une éruption cutanée caractéristique de la maladie est considérée comme dangereuse pour les autres. La maladie se transmet par contact et par la vie quotidienne, mais les adultes sont le plus souvent infectés lors des rapports sexuels. Chez la femme, l'agent pathogène pénètre dans le corps à travers la peau du périnée et la membrane muqueuse des organes génitaux..

La maladie peut être attrapée, même en touchant simplement les points sensibles - l'infection se produit par des microfissures et des microdommages cutanés.

Des problèmes dermatologiques, des démangeaisons, une sécheresse excessive ou, au contraire, des suintements cutanés rendent l'apparition de cette maladie plus probable. De plus, si la méthode d'infection est domestique, l'éruption cutanée est localisée aux endroits où le virus pénètre dans le corps.

Vous pouvez l'attraper en visitant un salon de tatouage si le virus reste sur les outils du maître.

En outre, une infection se produit:

  • après avoir touché les effets personnels, les vêtements, la literie, les serviettes et la vaisselle d'une personne malade;
  • lors d'une poignée de main;
  • en nageant dans des lieux publics;
  • à travers la poussière dans les bâtiments résidentiels et autres lieux.

Très souvent, le molluscum contagiosum affecte les personnes impliquées dans des sports (natation, gymnastique, etc.), car elles sont en contact plus étroit avec d'autres personnes.

Malgré le fait que cette dermatose soit très contagieuse, les parents sont rarement infectés par les enfants, car l'immunité de l'adulte est plus résistante à ce virus..

Comment les enfants sont infectés

Un enfant peut attraper le virus par contact avec un adulte malade ou d'autres enfants, ainsi que par tout ce que ces personnes ont. Ainsi, les enfants sont généralement infectés:

  • à travers les jouets du patient;
  • à la maternelle, au camp ou à l'école, toucher la peau d'une personne touchée par cette dermatose;
  • en utilisant une serviette, un gant de toilette, etc.;
  • en dormant sur la literie d'une personne infectée;
  • jouer dans le bac à sable, nager dans une piscine ou tout autre plan d'eau où le patient se trouvait auparavant.

Chez les enfants, les éruptions cutanées sont parfois accompagnées de démangeaisons, ce qui incite les tout-petits à peigner les zones touchées, propageant l'inflammation dans tout le corps et transférant l'infection des mains vers des articles ménagers.

Comment se développe la maladie

La maladie se manifeste au plus tôt 2 semaines après l'infection, et parfois le virus peut vivre dans le corps humain jusqu'à 4 à 6 mois avant de se manifester. Molluscum contagiosum se propage dans l'épiderme. En pénétrant dans les cellules de la peau, il réorganise leur ADN de manière à ce qu'elles reproduisent de nouvelles particules virales. Les organes internes ne sont pas affectés par la maladie.

Lorsqu'une personne serre ou gratte des nodules, elle transfère l'inflammation à d'autres parties du corps - en médecine, ce processus s'appelle l'auto-oculation. Et s'il reste au moins une éducation après le traitement, la maladie peut réapparaître..

Le corps ne développe pas d'immunité résistante au molluscum contagiosum, par conséquent, une réinfection est possible même après une guérison complète.

Pour éviter cela, vous devez suivre strictement les règles d'hygiène personnelle..

conclusions

Le molluscum contagiosum fait référence aux dermatoses transmises par le ménage, le contact et le sexe. Elle est causée par un virus qui n'affecte que la peau d'une personne, mais ne pénètre pas dans son corps. La maladie est plus sensible aux enfants de un à cinq ans, mais elle survient également chez les adultes dont l'immunité est affaiblie. La présence de lésions sur la peau contribue à l'infection.

La maladie peut être prévenue en renforçant l'immunité, en respectant les règles d'hygiène et en évitant tout contact avec les personnes malades.

Quels sont les signes de reconnaissance du molluscum contagiosum et comment le guérir?

Le molluscum contagiosum est une maladie dermatovénérologique infectieuse qui provoque des lésions cutanées bénignes sous forme d'éruptions cutanées spécifiques. L'agent causal est le molluscum contagiosum, un virus de la sous-famille des Chordopoxvirus de la famille des Poxviridae. Ce microorganisme appartient au groupe des proxivirus filtrants contenant de l'ADN et est structurellement similaire au virus de la variole. Le virus Molluscum contagiosum est capable de se multiplier exclusivement à l'intérieur d'une cellule vivante et n'affecte que les humains.

La maladie est répandue dans presque tous les pays du monde et est diagnostiquée à la fois dans des cas isolés et sous la forme d'épidémies, qui sont le plus souvent observées dans les établissements préscolaires ou les équipes sportives, où les contacts sont élevés. Selon les statistiques, le principal contingent de patients atteints de molluscum contagiosum est constitué d'enfants de moins de 10 ans et d'adultes de 20 à 30 ans..

Voies d'infection

Le virus pénètre dans le corps humain par microtraumatisme de la membrane muqueuse ou de la peau. L'infection est transmise par des moyens ménagers et sexuels: vous pouvez être infecté par le molluscum lorsque vous utilisez des articles d'hygiène courants, de la literie, dans un bain, un sauna ou une piscine. Chez l'adulte, l'infection survient le plus souvent par contact direct avec la peau du patient ou par contact sexuel.

Le développement du molluscum contagiosum est facilité par des maladies concomitantes qui réduisent la résistance de l'organisme. Il peut s'agir d'états d'immunodéficience provoqués par la prise d'hormones, de maladies allergiques (en particulier, la dermatite atopique), de troubles du système immunitaire liés à l'âge. 15 à 18% des patients infectés par le VIH ont des éruptions cutanées causées par le virus Molluscum contagiosum.

Dans le registre international des maladies et pathologies CIM 10, la maladie molluscum contagiosum porte le code B08.1. Les conscrits avec un tel diagnostic se voient attribuer la catégorie D et un sursis de service est accordé pendant six mois ou un an, après quoi il subit une deuxième commission médicale. Si, pendant cette période, un rétablissement complet n'est pas intervenu, le conscrit est libéré du service..

Symptômes

En plus des éruptions cutanées sous la forme de papules arrondies (nodules) avec une dent ombilicale au milieu, caractéristique uniquement de cette maladie cutanée, la pathologie ne présente aucun symptôme. Les nodules sont indolores, peuvent être érythémateux (œdémateux, enflammés), blanc nacré ou de couleur de peau environnante. À l'intérieur de la papule se trouve une masse blanc grisâtre, constituée de cellules graisseuses, de débris et de déchets de la colonie virale. Lorsque vous cliquez sur la papule, le contenu en sort, comme un bouchon d'acné.

Habituellement, quelques semaines après l'infection par un mollusque, de 1 à 20 nodules d'une taille de 2 ÷ 10 mm se forment sur le corps, avec une maladie avancée, ils peuvent se fondre en conglomérats, similaires aux brosses de chou-fleur. De grandes grappes de papules peuvent provoquer de légères démangeaisons, en particulier pendant leur période de maturation. Chez les patients présentant une déficience immunitaire grave (syndrome d'immunodéficience congénitale, antibiothérapie à long terme, infection par le VIH), les papules peuvent atteindre des tailles gigantesques, jusqu'à 3-4 cm, de grandes accumulations de papules peuvent provoquer de légères démangeaisons, en particulier pendant leur maturation.

Il est fortement déconseillé d'ouvrir ou de presser les papules par vous-même - cela peut entraîner une infection des tissus environnants par le virus molluscum contagiosum, et la peau endommagée deviendra une passerelle pour d'autres infections.

La localisation de l'éruption cutanée peut être différente. Chez les enfants, l'éruption cutanée est plus fréquente sur le visage, le cou, les épaules, les bras, l'abdomen et le dos. Chez les adultes, qui sont généralement infectés pendant les rapports sexuels - sur les cuisses, les fesses et les organes génitaux externes. Les signes de la maladie persistent pendant plusieurs semaines ou mois, puis chez les personnes ayant une immunité suffisamment forte, le molluscum contagiosum disparaît progressivement. Avec un système immunitaire faible, la maladie peut réapparaître périodiquement pendant plusieurs années..

Diagnostique

En présence d'éruptions cutanées bien définies typiques du molluscum contagiosum - papules avec une partie centrale déprimée et un contenu de fromage, le diagnostic n'est pas difficile. Néanmoins, un dermatovénérologue décide souvent d'un diagnostic différentiel. La présence même du virus molluscum contagiosum indique un système immunitaire affaibli, qui peut être causé par la présence d'autres infections dans le corps.

Des examens supplémentaires sont effectués pour exclure la possibilité de pathologies telles que: pyodermite, acné, condylomes, lichen plan, kératoacanthome, naevus, granulome juvénile, annulaire ou pyogène, papules syphilitiques, épithéliome, carcinome basocellulaire.

Le diagnostic de laboratoire du molluscum contagiosum est un examen histologique des raclures de la zone touchée de l'épiderme. Lorsqu'on les examine au microscope, on trouve des corps ovoïdes spéciaux (les soi-disant corps de Henderson-Patterson). De telles cellules épithéliales avec des inclusions cytoplasmiques ne sont détectées dans aucune autre maladie dermatovénérologique..

Traitement

Si le molluscum contagiosum ne s'accompagne pas de sensations inconfortables et que le degré de lésion cutanée est faible, le plus souvent l'enjeu est placé sur une rémission radicale indépendante, c'est-à-dire sur une récupération complète sans utiliser de méthodes de traitement. Chez les personnes ayant une immunité normale, cette maladie disparaît généralement, disparaissant progressivement, dans les six mois. Cependant, le virus molluscum contagiosum lui-même reste à jamais dans le corps humain, car il possède son propre ADN, où son code génétique est stocké..

Le traitement du molluscum contagiosum est nécessaire:

  • en présence de multiples foyers d'éruptions cutanées, lorsque le risque d'infection secondaire est élevé;
  • avec un défaut esthétique prononcé;
  • en l'absence de signes d'extinction des manifestations externes de la maladie;
  • dans l'enfance, lorsque le système immunitaire n'est pas encore assez fort et que l'enfant peut être porteur d'infection pendant longtemps;
  • pendant la grossesse (bien que ce virus n'ait pas d'effet tératogène sur le fœtus dans l'utérus, le nouveau-né peut être infecté par la mère, y compris par son lait).

Le médecin détermine les méthodes de traitement, principalement l'élimination des papules dont le contenu est infecté par le virus. La procédure peut être effectuée de l'une des manières suivantes:

  • Grattage des papules avec une cuillère chirurgicale (curetage) ou retrait de leur contenu avec une pince à épiler, suivi d'un traitement avec des pommades ou solutions antiseptiques, des rayons ultraviolets ou des ultrasons à basse fréquence.
  • Cautérisation des nodules éruptifs avec un courant alternatif à haute fréquence (diathermocoagulation);
  • Coagulation au laser des papules de mollusques;
  • Cryodestruction (traitement des formations conchylicoles avec de l'azote liquide);
  • Destruction des papules avec des agents chimiques.

Dans le cas de la forme disséminée de la maladie, lorsque l'éruption cutanée couvre une grande surface de la peau, les enfants de plus de 10 ans et les adultes peuvent se voir prescrire des antibiotiques (Oletetrin, tétracycline, Doxycycline, Biseptol), des antiviraux et des immunomodulateurs (Isoprinosine, Interféron, Lévamisole, Tsitovir, Kagocel, ).

Une méthode efficace et indolore de traitement du molluscum contagiosum chez les enfants est l'utilisation d'agents topiques: thérapie ponctuelle avec des solutions huileuses de rétinoïdes, une solution aqueuse de cantharidine, l'utilisation de pommades avec des composants antiviraux cidofovir ou imiquimod.

Dans la vidéo, le médecin parle en détail des méthodes de traitement du molluscum contagiosum chez l'adulte et l'enfant.

De nombreux dermatologues s'opposent fermement aux traitements à domicile du molluscum contagiosum. Cependant, avec une forme bénigne de la maladie, des remèdes à base de plantes peuvent être utilisés pour la combattre:

  • Spot moxibustion. 3 fois par jour, lubrifiez les nodules de palourdes avec de l'ail ou du jus de chélidoine en faisant attention à ne pas en mettre sur une peau saine. Quelques jours plus tard, une petite croûte se forme à l'emplacement de la papule, sous laquelle il y aura une peau jeune et propre.
  • Traitement de la peau avec une décoction désinfectante. L'herbe sèche de la ficelle est bouillie avec de l'eau bouillante et insiste pendant plusieurs heures. La solution obtenue est humidifiée avec un tampon de gaze pour localiser l'éruption cutanée. Le cours du traitement est arbitraire.
  • Pommade pour molluscum contagiosum. Les gousses d'ail pelées sont soigneusement broyées dans un mortier et mélangées avec du beurre frais dans un rapport de 3: 1. Chaque papule doit être lubrifiée avec cette pommade plusieurs fois par jour. Après environ un mois, les nodules de palourdes disparaîtront de la peau..

Mesures préventives

Le virus molluscum contagiosum étant transmis par les ménages et par voie sexuelle, un ensemble de mesures visant à prévenir la maladie repose sur l'exclusion du contact avec les personnes porteuses de l'infection, ainsi que leurs effets personnels..

Si une personne reçoit un diagnostic de molluscum contagiosum, jusqu'à ce qu'elle soit complètement guérie, elle doit éviter tout contact physique avec le reste de sa famille et son collectif de travail, utiliser une vaisselle séparée, une serviette et du linge de lit. Après l'avoir utilisé par le porteur de l'infection, le bain doit être traité avec une solution antiseptique. Il est interdit de visiter la piscine publique ou les bains publics pour le porteur du virus.

Les principales mesures préventives comprennent également l'hygiène des contacts sexuels. Si un virus molluscum contagiosum est détecté chez un patient, il est recommandé de procéder à un examen et à ses partenaires sexuels.

Molluscum contagiosum: méthodes de traitement et d'élimination chez l'homme, la femme et l'enfant

La défaite de la peau et du tégument épithélial survient chez de nombreux patients cherchant une aide médicale. Certains, visitant un médecin, ne soupçonnent même pas qu'ils ont un molluscum contagiosum. En raison de la faible sensibilisation de la population et du potentiel infectieux élevé, la maladie n'est pas seulement un problème médical, mais également épidémiologique. Les épidémies sont particulièrement fréquentes chez les enfants. En l'absence de traitement adéquat, la personne infectée devient une source d'infection et propage facilement la maladie parmi la population. Molluscum contagiosum implique un traitement responsable à domicile, sinon la maladie accompagnera le patient pendant de nombreuses années.

  1. Qu'est-ce que le molluscum contagiosum
  2. Les raisons
  3. Lieux d'enseignement
  4. Symptômes
  5. Diagnostique
  6. Comment guérir le molluscum contagiosum
  7. Pommades pour adultes et enfants
  8. Comprimés
  9. Comment se débarrasser du molluscum contagiosum
  10. Cryodestruction
  11. Excision chirurgicale
  12. Électrocoagulation
  13. Traitement avec des remèdes populaires
  14. Traitement à l'iode et au permanganate de potassium
  15. Herbes et infusions
  16. La prévention
  17. Vidéo

Qu'est-ce que le molluscum contagiosum

Malgré son nom, qui se traduit littéralement du latin par «mollusque contagieux», la maladie appelée molluscum contagiosum n'est pas causée par la famille des mollusques, mais par le royaume des virus. L'agent causal est le virus molluscum contagiosum. Ce pathogène appartient à la famille des virus de la variole et occupe un genre indépendant distinct dans la classification. L'agent pathogène a quatre souches différentes, les plus courantes parmi la population sont les premier et deuxième types de virus.

Comme tous les virus, il se multiplie uniquement à l'intérieur de la cellule et entraîne sa mort. À l'intérieur de la cellule, en dupliquant l'ADN viral, des millions de copies du pathogène se forment, qui sortent et infectent les structures cellulaires voisines. Le molluscum contagiosum ne s'étend qu'à la peau et aux téguments épithéliaux, les lésions cutanées représentant 85% de tous les cas. Le virus ne peut pas infecter les organes et autres tissus, mais se propage rapidement sur le tégument du corps.

La classification internationale des maladies a inclus la maladie dans un vaste groupe d'invasions infectieuses. Dans la CIM 10, le molluscum contagiosum est présenté sous la rubrique B08.1, qui fait partie du groupe des lésions virales de la peau et des téguments épithéliaux. La dermatologie et la cosmétologie sont impliquées dans la pharmacothérapie de la maladie.

Une caractéristique de cette infection virale est que le corps est capable de se débarrasser de l'agent pathogène de lui-même au fil du temps. Des cas de guérison spontanée surviennent dans environ la moitié des cas. Dans d'autres situations, la maladie prend un caractère récurrent persistant et nécessite des soins médicaux. Le traitement de la maladie est constamment amélioré et les directives cliniques modernes offrent une variété de méthodes de traitement concomitant..

Les raisons

L'agent infectieux est hautement infectieux, ce qui se reflète dans son nom. Principales voies de transmission:

  • contact et ménage;
  • sexuel.

La méthode d'infection par contact domestique comprend de nombreux mécanismes. Ce mode de transmission est dominant parmi la population mondiale. La voie de transmission par contact implique le transfert direct de l'agent pathogène de la peau affectée à une personne en bonne santé. Le risque de transmission de maladies par un patient présentant des éléments cutanés endommagés est particulièrement accru lorsque l'agent pathogène pénètre librement dans la surface du corps. Le moyen de contact le plus courant est celui des groupes d'enfants organisés. La voie domestique est comprise comme la transmission d'un agent infectieux à travers des objets communs ou des accessoires individuels (serviette, vêtements, literie). Vous pouvez également être infecté par la maladie en nageant dans une piscine ou un étang avec une personne infectée.

Chez les enfants, la maladie infectieuse est activement transmise par les jouets et les couverts. Ceci est d'une importance épidémiologique dans la détection de l'infection dans les groupes organisés d'enfants..

Chez les enfants, la maladie infectieuse est activement transmise par les jouets et les couverts.

Molluscum contagiosum n'appartient pas au groupe des IST, mais il peut néanmoins être transmis par contact sexuel. Ce mécanisme d'infection est typique de la population adulte. Une condition préalable à la transmission de l'infection est la présence d'une lésion virale dans la région génitale.

Certains médecins avancent la théorie selon laquelle le virus peut être transmis de manière hématogène, par exemple par une transfusion sanguine d'un donneur. La plupart des médecins réfutent cette hypothèse, car l'agent pathogène n'est pas capable de survivre longtemps dans la circulation sanguine..

À un stade ultérieur, chez les femmes enceintes avec localisation de molluscum contagiosum dans le vagin et la vulve, il est possible que l'enfant soit infecté lors de l'accouchement et du passage de l'enfant dans les voies génitales.

Lieux d'enseignement

Une caractéristique des lésions cutanées est leur propagation diffuse. Il n'y a pas de sites spécifiques pour identifier le pathogène. Dans 55% des cas, le mollusque affecte d'abord le haut du corps, puis se déplace vers les membres inférieurs. Molluscum contagiosum forme des formations pipillomavides sur la paupière, il est donc souvent confondu avec la papillomatose. Les régions infraorbitaire, de la mâchoire et du menton sont souvent affectées sur le visage. L'agent causal ne dépasse pas le bord du cuir chevelu, de sorte que la région de la couronne et de l'occiput est extrêmement rarement touchée. Atteinte typique du cou antérieur, de la ceinture scapulaire, de la ceinture scapulaire et des bras.

Une caractéristique des lésions cutanées est leur propagation diffuse.

Lors d'une infection sexuelle, des nodules cutanés se forment d'abord dans la zone de contact primaire: sur le pubis, l'aine et le périnée. Un molluscum contagiosum peut apparaître sur le pénis ou la vulve, mais les lésions muqueuses sont rares. Le plus souvent, il se développe à l'arrière du pénis chez l'homme et chez la femme, il apparaît sur les lèvres et les plis inguinaux. Ensuite, de la région génitale, il passe à la région ombilicale et à la surface interne de la cuisse. Dans le cas d'une infection sans complication, l'agent pathogène cesse de se glisser sur le corps et des éléments secondaires apparaissent dans ces zones. Avec un système immunitaire affaibli, le mollusque se propage rapidement sur toute la peau et les muqueuses, prenant un caractère généralisé.

Symptômes

Les symptômes peuvent ne pas être troublants pendant les premières semaines. Cela est dû à la longue période d'incubation, lorsque l'agent pathogène se cache dans les cellules épithéliales et se multiplie lentement. Chez les personnes immunodéprimées, la résistance à l'agent pathogène diminue, de sorte que la clinique peut apparaître dès 3-4 jours après l'invasion virale.

Molluscum contagiosum provoque une prolifération de la peau, qui est cliniquement déterminée par le seul symptôme - la formation de nodules. Ces néoplasmes sont de nature bénigne, mais représentent un défaut esthétique important et sont susceptibles de se propager davantage. Les nodules infectieux passent par deux étapes:

  • phase précoce (stade de croissance);
  • phase tardive (stade de stabilisation).

Le stade initial est caractérisé par la formation d'un petit nodule hémisphérique, à peine visible à l'œil nu. Il a une couleur normale et se confond presque avec les tissus environnants. À ce stade, l'éruption cutanée peut être confondue avec une infection au VPH. Le papillome et le mollusque sont particulièrement similaires si ce dernier a une jambe mince sur laquelle le néoplasme est suspendu - mollusques pédiculaires. Dans de tels cas, un diagnostic différentiel clinique et de laboratoire est nécessaire. La maladie n'est pas caractérisée par des démangeaisons et une inflammation..

La deuxième étape de la maladie commence lorsque le néoplasme commence à se développer. Le mollusque se caractérise par une croissance assez rapide: en quelques semaines, son diamètre peut augmenter de 10 fois (de 1 millimètre à 1 centimètre). Le nœud cesse de ressembler à un papillome et acquiert des caractéristiques individuelles. Une dépression en forme de cratère se forme au milieu de l'élément et sa surface a un léger lustre cireux. Lorsque le néoplasme est comprimé, une petite quantité d'une masse épaisse et blanchâtre est libérée, qui est un détritus des cellules épithéliales. Cette sécrétion contient une concentration élevée de particules virales et est un fluide biologique infectieux. Du fait de cette dépression, la cavité du nœud communique avec l'environnement extérieur, ce qui peut conduire à la pénétration de nouveaux microbes dans la peau..

Dans certains cas, autour de l'élément pathologique se trouve un bord d'hyperémie sous la forme d'une bordure rouge. Une rougeur sévère, accompagnée de douleur, indique l'ajout d'une infection secondaire et le développement d'une réaction inflammatoire. Les foyers d'infection ne sont pas sujets à la fusion et sont situés en tant qu'éléments séparés. Les manifestations rares d'une infection virale comprennent l'apparition de saignements et d'érosions douloureuses ou de zones de kératinisation à la surface du néoplasme..

Les foyers d'infection ne sont pas sujets à la fusion et sont situés en tant qu'éléments séparés

De fortes manifestations de la maladie surviennent chez les enfants et chez les personnes affaiblies. Les deux catégories de patients ont une réponse immunitaire insuffisante, ce qui affecte favorablement la propagation de la maladie. Dans les situations graves, le mollusque se propage à tous les téguments cutanés et affecte les muqueuses. Les lésions oculaires peuvent être accompagnées d'une infection de la conjonctive et du développement d'une kératoconjonctivite virale. Chez les enfants, les symptômes cliniques se développent rapidement, tendant à la récidive et à la généralisation du processus. L'enfant observe une mauvaise hygiène personnelle, peut peigner les éléments pathologiques par curiosité, propager indépendamment le virus et aggraver la situation.

Diagnostique

Habituellement, le diagnostic est posé par un examen visuel de la peau. Les éruptions typiques sont faciles à identifier. Le tableau clinique suffit amplement et après la fin de l'examen général, le diagnostic est posé.

Dans certains cas cliniques, des diagnostics de laboratoire sont nécessaires pour identifier le molluscum contagiosum. Pour cela, un examen pathomorphologique et histologique est effectué. Le retrait du nodule est indolore, la manipulation est réalisée sous anesthésie locale avec de la lidocaïne ou de la novocaïne. Des coupes de tissu minces sont faites à partir de l'élément obtenu, fixées sur une lame de verre et l'examen microscopique commence. Les signes caractéristiques de cette maladie sont l'identification des cavaliers du tissu conjonctif qui divisent le néoplasme en lobules. Au microscope, des corps de mollusques spécifiques de Lipschütz deviennent visibles. Les corps sont de grandes cellules avec de nombreuses inclusions. Cette image histologique n'est typique que pour le molluscum contagiosum..

Dans les premiers stades de la maladie, il peut être difficile de faire un diagnostic différentiel avec des éruptions papillomateuses. Pour ce faire, vous devez passer des tests de dépistage du VPH. Le diagnostic en laboratoire du molluscum contagiosum lui-même est difficile, il a une faible immunogénicité. Dans les situations difficiles, il est possible d'effectuer une réaction en chaîne par polymérase de décharge pathologique du nœud.

Comment guérir le molluscum contagiosum

Les objectifs du traitement de la maladie sont doubles:

  • réaliser une régression des éruptions cutanées;
  • prévenir le développement de rechutes.

L'auto-traitement peut conduire à la généralisation et à la chronicité du processus. Comment vous pouvez guérir le molluscum contagiosum, votre médecin vous le dira. Il proposera une thérapie conservatrice et radicale.

La méthode conservatrice de traitement du molluscum contagiosum consiste à utiliser un traitement local et à utiliser des produits pharmaceutiques. Une technique radicale implique l'élimination complète des éléments pathologiques de la surface du corps à l'aide d'une intervention chirurgicale ou d'une méthode matérielle.

En aucun cas, les éruptions cutanées ne doivent être évincées, cela entraînera une contamination des téguments du corps et une réinfection. Le molluscum contagiosum chez un enfant est dangereux car les enfants griffent et endommagent souvent les néoplasmes. Cela entraîne des rechutes constantes de l'infection et le processus de traitement est retardé indéfiniment..

Le plus efficace est un effet local sur le foyer pathologique, et les médicaments antiviraux sont en cas de molluscum contagiosum, ils sont un complément à la pharmacothérapie locale.

Pommades pour adultes et enfants

La pommade présente un certain nombre d'avantages: elle n'affecte que l'éducation pathologique; pratique et facile à utiliser; il n'est pas absorbé dans la circulation systémique, il provoque donc rarement des réactions indésirables. Il peut être utilisé à la fois sur les parties du corps ouvertes et dans les endroits intimes.

Les principaux onguents et crèmes pour le traitement local de la maladie sont les suivants:

  • onguents oxoliniques et rhyodoxols à une concentration de 0,25% à 3%;
  • crème Podophyllotoxin (Condilin);
  • crème Imichimod (Aldara);
  • crème Acyclovir.

Appliquer le médicament uniquement sur une peau sèche et propre. Lubrifiez le néoplasme avec un coton-tige propre, l'application à la main est interdite en raison d'une éventuelle infection. Avec des onguents, vous pouvez combiner des antiseptiques et des médicaments cicatrisants (Fukortsin, Levomekol).

Comprimés

Les médicaments sont utilisés pour les maladies tenaces et souvent récurrentes. Le médecin prescrit des pilules antivirales qui inhibent la multiplication du virus. Le cours de la pharmacothérapie et la posologie du médicament sont déterminés individuellement. Un tel traitement est rarement prescrit aux enfants en raison de l'effet toxique possible sur le corps en croissance..

Les complexes vitaminiques et minéraux, les immunomodulateurs et les immunostimulants sont beaucoup plus importants. La correction du statut immunitaire vous permet d'éliminer rapidement l'agent pathogène du corps et les suppléments vitaminiques accélèrent les processus de réparation dans les tissus infectés.

Comment se débarrasser du molluscum contagiosum

Il existe plusieurs méthodes radicales pour se débarrasser efficacement du molluscum contagiosum. Ils impliquent l'élimination mécanique des foyers d'infection. Auparavant, l'élimination du molluscum contagiosum avec une pince à épiler ou un scalpel était activement utilisée, mais au fil du temps, des techniques plus douces sont apparues, ce qui a poussé ces techniques obsolètes..

L'élimination des néoplasmes vous permet d'oublier à jamais la présence d'une infection. Mais la procédure doit être effectuée par un spécialiste compétent, qualifié et attentif. Si vous manquez ne serait-ce qu'un élément, une nouvelle propagation de l'invasion virale est possible..

Cryodestruction

La cryodestruction des éléments du mollusque cutané est l'utilisation d'azote liquide. La procédure est effectuée pour des formations de toute localisation, et la manipulation elle-même est indolore en raison de l'effet de refroidissement de la solution azotée. Après la procédure, il peut y avoir une légère sensation de brûlure et une rougeur de la zone traitée. Ne mouillez pas cette zone pendant trois heures après le traitement à l'azote. L'élément pathologique se dessèche en quelques jours et disparaît sans laisser de cicatrices. À sa place, une petite surface de la plaie se forme, qui guérit en quelques jours.

Excision chirurgicale

Pour le moment, elle est considérée comme une technique plutôt dépassée. Il est utilisé dans les endroits difficiles d'accès et avec de grandes lésions. L'excision chirurgicale du molluscum contagiosum, son prix et son effet cosmétique sont quelque peu inférieurs aux autres méthodes. Il y a toujours la possibilité d'une excision incomplète d'un néoplasme ou d'une contamination de tissus étroitement localisés. Par conséquent, le molluscum contagiosum peut réapparaître après son retrait. De plus, l'excision de grandes zones entraîne l'apparition de cicatrices et de défauts cosmétiques..

Électrocoagulation

L'électrocoagulation des amas de molluscum contagiosum est réalisée avec un appareil spécial - un électrocoagulateur. Il s'agit d'une manipulation sans contact qui vous permet d'éliminer plusieurs lésions cutanées en peu de temps. Avec un seuil de douleur bas, une cautérisation avec du courant peut être réalisée après une irrigation cutanée avec des anesthésiques locaux. Le néoplasme est exposé au courant continu pendant plusieurs secondes et l'élément se dessèche. Il en reste une croûte, qui tombe d'elle-même après 3-4 jours. L'électrocoagulation a un bon effet cosmétique et thérapeutique.

Traitement avec des remèdes populaires

Les méthodes traditionnelles complètent la thérapie traditionnelle des maladies. Ils peuvent être utilisés chez les adultes et les enfants, mais uniquement après avoir consulté un médecin. Mais vous ne pouvez pas éliminer vous-même le contenu des éruptions cutanées, tout comme essayer de les supprimer à la maison. Le non-respect de normes sanitaires et hygiéniques strictes entraînera l'ajout d'un nouvel agent pathogène et le développement d'une infection purulente secondaire, ce qui compliquera l'évolution de la maladie. L'utilisation de remèdes populaires n'est pas recommandée pour les personnes qui ont une intolérance individuelle à des substances actives.

Les solutions d'alcool, l'iode, le traitement à l'hydroxyde de potassium, les infusions et les décoctions d'herbes médicinales aideront à éliminer l'agent infectieux du corps. La chélidoine, reconnue depuis longtemps par les professionnels de la santé, s'est avérée efficace..

Traitement à l'iode et au permanganate de potassium

Ces solutions ont un effet drainant sur le nodule infectieux. Le traitement quotidien permet à l'élément de sécher en une petite croûte, qui disparaît d'elle-même en quelques jours. Il est nécessaire d'appliquer les solutions avec un tampon ou un bâton stérile, en évitant une peau propre. Les éléments pathologiques doivent être lubrifiés au moins trois fois par jour. Avant et après la procédure, vous devez vous laver soigneusement les mains avec du savon et de l'eau, et pendant la manipulation, il est conseillé d'utiliser des gants stériles. Le traitement du molluscum contagiosum avec du permanganate de potassium ou de l'iode est effectué jusqu'à ce que les néoplasmes sur le corps disparaissent complètement.

Herbes et infusions

La chélidoine a une activité élevée contre le molluscum contagiosum. Il peut être acheté à la pharmacie (solution de chélidoine des montagnes) ou récupéré par vous-même. Une teinture aqueuse ou alcoolisée est fabriquée à partir des feuilles et des tiges de la plante, qui est appliquée sur la peau 2 à 3 fois par jour. Les nodules tombent après 5-7 jours. Une alternative à la chélidoine est une décoction aqueuse de calendula. Il est utilisé de manière similaire..

La prévention

Les mesures préventives dans les foyers de la maladie visent à isoler immédiatement la source de l'infection. Une attention particulière devrait être accordée aux groupes organisés par des enfants. Tous les six mois, les enfants doivent être examinés pour des examens préventifs. Si un enfant présente des éruptions cutanées typiques, il ne devrait pas aller à la maternelle ou à l'école jusqu'à ce qu'il se rétablisse complètement. La prévention chez les femmes et les hommes consiste à respecter les règles d'hygiène personnelle et de refus des rapports sexuels non protégés..

S'il y a un patient dans la famille, son linge de lit, sa vaisselle et autres articles individuels ne peuvent pas être utilisés. Il est également interdit d'avoir un contact étroit avec une personne infectée ou de nager avec elle dans la même piscine..

Vidéo

Molluscum contagiosum. Maladie du bac à sable.